Dolist publie un nouveau livre blanc et son infographie « Marketing Digital : loi, confiance & performances »

Nouveau livre blanc et son infographie « Marketing Digital : loi, confiance & performances »

>> Téléchargez le livre blanc

Dolist, spécialiste de l’e-mail et du data marketing, annonce la publication de son nouveau livre blanc « Marketing Digital : loi, confiance et performances » dont l’objectif est de démontrer comment le respect des règles déontologiques et législatives peut améliorer la performance des campagnes.

Dolist sensibilise les professionnels sur un sujet délicat : celui du respect des internautes et de la législation en matière de marketing digital. L’e-mail marketing n’est pas synonyme de pillage systématique des données personnelles et des notions fondamentales doivent être respectées pour créer des relations de confiance entre annonceurs et internautes ainsi que pour développer la performance des opérations de marketing digital.

Des internautes méfiants quant à leurs données personnelles

C’est un fait : les internautes n’ont aujourd’hui confiance ni en les gouvernements ni en les entreprises lorsqu’il s’agit de protection de données personnelles. Programme PRISM de la NSA, critiques des CNIL européennes sur les politiques de confidentialité de grands réseaux sociaux et de moteurs de recherche…
Les exemples se répètent et détruisent le peu d’assurance des internautes. Ils sont désormais 80% à avoir pour 1ère préoccupation l’utilisation de leurs données personnelles par les entreprises sans leur consentement (Demos – sept. 2012) et 47% à donner volontairement de fausses informations en ligne (Baromètre Idate pour l’Acsel et la CDC – juin 2013).
Alors que les entreprises sont ainsi montrées du doigt, comment peuvent-elles rétablir la confiance avec les internautes pour développer des relations durables ?

Le respect de la loi certes, mais de l’éthique aussi !

Dolist propose tout d’abord un rappel législatif sur le traitement des données personnelles, les droits des personnes ou encore le recueil du consentement des contacts (notion d’opt-in).
« Mais si la loi offre un cadre dans lequel il convient de s’inscrire, les règles déontologiques, en revanche, sont celles que chacun s’impose suivant sa propre éthique et la pratique de son métier », avance Jean-Paul Lieux, directeur associé de Dolist.
Transparence sur les objets des communications et leur finalité, rassurance en matière de sécurité de leurs données ou encore respect des promesses données… Les internautes ont désormais une forte maturité, de réelles attentes quant aux annonceurs et un vrai pouvoir de sanction : départ à la concurrence, avis négatifs sur le web, signalement pour spam, plaintes, etc.

« Face à un tel contexte, il n’y a pas de secret : les professionnels doivent activement rechercher l’adhésion des internautes. Les écouter, les rassurer, leur laisser les clés du pilotage de la relation et communiquer en accord avec leurs centres d’intérêt sont les piliers d’une relation qui s’inscrit dans la durée et donc, d’opérations marketing online performantes. Il s’agit là d’un nécessaire retour aux fondamentaux du marketing que ce monde digital tend à nous faire oublier », conclut Jean-Paul Lieux.

2 Comments

Add Yours

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *